Sylvie Riant
Sophrologue et hypno-praticienne aux Ponts-de-Cé
07 56 83 16 33

Covid et anxiété

Covid et anxiété

Progressivement les effets de la crise du Covid se dévoilent à mesure que les évènements évoluent. Cette crise a des conséquences indéniables sur la santé psychologique et émotionnelle des personnes.

Il faut dire que dès le début du confinement, une première vague d’anxiété s’est abattue sur de nombreuses personnes. Cette anxiété, tout à fait légitime, était liée à la menace que faisait peser cet ennemi invisible et jusque là inconnu. Puis cette anxiété est plus ou moins redescendue chez beaucoup qui ont vu dans cette période une sorte de « bulle » permettant de revenir à soi. Ceci bien sûr ne s’applique pas aux personnels soignants ou autres travailleurs, obligés d’aller au combat, ni aux personnes âgées, recluses pour leur propre protection mais pour qui cette réclusion était synonyme de solitude et d’abandon.

Une deuxième vague d’anxiété est arrivée avec le déconfinement. Le retour à la vie quotidienne, retour au travail pour les adultes, retour à l’école pour les plus jeunes, avec cette menace toujours présente ont amené un stress psychologique important. Et pourtant sont arrivés des questionnements sur l’avenir de leur travail en ces temps d’activité économique perturbée.

Il semblerait de plus que l’été n’ait pas apporté tous les bienfaits escomptés en termes de repos, récupération physique, reprise des liens sociaux si importants notamment avec la famille. En effet depuis la rentrée, de nombreux clients montrent des signes d’anxiété généralisée, de crises d’angoisse, troubles du sommeil, émotions en dents de scie, etc. Toutes les classes d’âge sont touchées : enfants, adultes, séniors. Et cette troisième vague s’expriment de façon multiple :

  • Fatigue physique et épuisement émotionnel
  • Difficulté au niveau du sommeil, qui ne permet pas de récupérer cette fatigue qui devient donc persistante
  • Pics émotionnels : manifestations d’impatience, d’irritabilité, même chez des personnes habituellement calmes qui ne se reconnaissent plus ce qui contribue à accroître leur anxiété

Il y a dans tout cela le sentiment diffus que nous ne pourrons plus jamais être insouciants et cela pose un problème. Où sont cette insouciance, cette légèreté qui permettent de partir en amoureux qui un coup de tête, de débarquer à l’improviste chez des amis, de préparer une fête d’anniversaire ou autre ? Le niveau d’incertitude actuel ne favorise pas la spontanéité. Bien malin qui peut dire quand nous pourrons mettre à exécution nos projets qu’ils soient personnels ou professionnels en toute sérénité. Et ce manque de sérénité, cette perte des plaisirs touchent chacun d’entre nous, même ceux épargnés par le virus, à des niveaux plus ou moins élevés.

Dans ma pratique de sophrologue, je m’efforce d’accompagner les personnes à retrouver cette sérénité perdue en atténuant les effets de l’anxiété, du manque de sommeil, des cogitations permanentes. L’important est de revenir à l’instant présent, dans un retour à soi plus positif.

 


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib